10 septembre 2008

Lettre à Mamie, 96 ans

Mamie, Comme le passé vient vite… On n’est pas tant présent. Si tu savais avec quelle bonté mon enfance fredonne chaque séjour colorié auprès de toi. Je ne veux plus avancer, Mamie. Il faut refondre l’horizon, crier sur la vie afin qu’elle creuse à mains nues dans les gestes d’autrefois. Si tu savais tous ces matins de petite fille où je m’éveille encore, des récits plein mon chevet, le zèle aussi au bord du drap, juste un battement où je m’y crois toujours, quand tu chantais dans la cuisine... [Lire la suite]
Posté par Flaneuse à 18:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mai 2008

A l'herbe mauvaise

Ma vivace, Toi que l’on dit folle et mauvaise, que l’on craint de voir poindre parmi les fleurs fragiles, toi que chacun veut sans soin extirper de son précieux jardin, malgré ta robustesse, tu es si peu de chose, mon herbe inutile, face à l’espèce protégée par la filandreuse vanité humaine. Déracinée au nom d’une culture, même si la main te cueille, c’est pour mieux te détruire, puisque vert parasite, maquis de moisissure, hors des vases fétiches, loin des boutons chétifs, tu es si peu de chose, mon herbe inutile, moins... [Lire la suite]
Posté par Flaneuse à 09:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 mai 2008

Lettre d'une simple de coeur

Si ce cadeau ne vient pas de toi, de quoi est ce présent ? Cette nuit, j’ai entendu murmurer le noir qui me répétait l’impatience des lendemains, j’ai donc attendu avec effroi le froid du jour et le voile du matin... Si j'ouvrais les volets ? Verrais-je le soleil pointer ? Dis-moi que cela ne tient pas à un grain de pluie, qu'il faut au moins une rafale pour nous essaimer et, quand bien même, que nous lui résisterions à la poigne de nos désirs ! Je nous remémore, ma tendre, dans nos premiers échanges. Penser qu’à une... [Lire la suite]
Posté par Flaneuse à 12:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]